A LA UNE
Marion Bartoli – Isolement, traitement et hospitalisation : “J’ai vécu l’enfer”

Marion Bartoli – Isolement, traitement et hospitalisation : “J’ai vécu l’enfer”

A peine sortie du Palace Merano où elle a reçu des soins pour guérir son mystérieux virus, Marion Bartoli a réservé ses premiers mots à la radio RTL. L’ex-tenniswoman, qui a perdu plus d’une trentaine de kilos en l’espace de quelques mois, assure aller mieux et avoir repris des forces grâce à cette cure grand luxe, sous la houlette du professeur Henri Chenot qui affirmait au Monde en 2009 n’être “surtout pas médecin”.

“C’était une clinique privée mais la deuxième partie c’était vraiment un hôpital. Quand je me suis retrouvée à l’hôpital, si vous voulez, vous vous retrouvez vraiment avec rien, en face de votre maladie (…) Je n’avais plus accès à rien, plus d’ordinateur, plus de téléphone portable, plus de connexion avec plus personne et vous vous retrouvez dans 4m²“, a-t-elle expliqué.

Un isolement qui n’est pas sans rappeler celui auquel on soumet toute personne venant se faire soigner pour anorexie mentale dans un hôpital classique. Si la jeune femme de 31 ans se défend de l’être, elle a tout de même admis que ces semaines de soin représentent “un tournant dans sa nouvelle vie“, et lui aura permis de trouver l’inspiration pour sa prochaine collection en partenariat avec la marque FILA. “La période de réflexion que j’aurai pu avoir sur moi-même et le recul que j’ai pu prendre sur la vie en général pendant ces trois semaines d’enfer que j’ai vécu, car j’ai vraiment vécu l’enfer. Je suis sur une bonne voie de rémission“, a rajouté celle que la presse accuse de surmédiatiser son étrange mal pour se faire de la pub.

SAMADIASPORA.NET

Samadiaspora l'info en continu

A propos de admin2927

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*